Qu’est-ce que la manupuncture ?

La manupuncture est une technique qui a vu le jour en 1971 en Corée du Sud à la suite d’une découverte du Pr Tae-Woo Yoo acupuncteur et enseignant à l’Institut Coréen d’Acupuncture et de Moxibustion.

Cette technique a pour concept la représentation de l’ensemble du corps du humain (os, organes, méridiens …) dans la main.

En effet, à la manière de l’auriculothérapie, la réflexologie ou bien encore l’iridologie, la manupuncture va pouvoir agir sur l’ensemble du corps en travaillant uniquement sur une partie de celui-ci.

Après de nombreuses recherches en Corée du Sud, une carte très détaillée de la correspondance du corps sur la main a été dressée.

La face palmaire de la main va correspondre à la face avant du corps, la face dorsale de la main à la face dorsale du corps. Le pouce et l’auriculaire correspondent aux membres inférieurs, l’index et l’annulaire correspondent aux membres supérieurs et le majeur correspond à la partie centrale du corps allant de la tête à la poitrine.

Comme dans l’acupuncture traditionnelle, chaque méridien représente un organe et chaque point une région défini du corps.

Cette technique permet un rééquilibrage énergétique qui non fait serait à l’origine de nombreux désagréments.

La manupuncture va donc se concentrer sur la recherche de points douloureux sur la main reflets de ces désordres énergétiques dans le corps afin de les rééquilibrer et améliorer le bien-être ou bien prévenir les désagréments qui auraient pu en découler.

Cette technique n’est pas invasive car il n’y pas d’utilisation d’aiguille et n’a pas de contre-indications majeures. Les points sont recherchés par des pressions effectuées à l’aide d’un stylet.

Une fois repérés, ils sont travaillés à l’aide de :

Ki-bong : pastille en argent ou en or sous un autocollant qui de part son relief stimule le point.

Tchim-bong : baguettes un peu plus fines que le stylet avec un bout en argent ou en or avec lequel on appuie sur le point pour la stimulation.

Petits aimants : sous pastille autocollante pour un effet ressemblant au Ki-bong

Moxas : petit gabarit de moxa adapté à la main, morceau d’armoise qui une fois allumé diffuse de la chaleur sur le point.

La manupuncture va être très efficace en prévention des déséquilibres ou sur des douleurs ou troubles aiguës déjà apparus. Pour des désagréments plus chroniques plusieurs rééquilibrages seront souvent nécessaires.

Exemples de troubles courants : douleurs musculaires, maux de tête, baisse d’énergie, troubles digestifs, douleurs de règles, stress …

Bien-sûr, la manupuncture ne se substitue pas à une consultation médicale et possède des limitations évidentes comme par exemple les affections qui relèvent de la chirurgie ou bien des infections graves.

En revanche, lors d’affections plus lourdes comme évoquées juste au-dessus la manupuncture peut être un bon complément à la médecine allopathique pour aider à la diminution des douleurs et en accompagnement au rétablissement.

Si vous êtes intéressés par cette technique n’hésitez pas à me contacter.

Prenez soin de vous !